0
Panier vide

Règle de sécurité pour un espace vert sur le balcon

Fév 14, 2021 | Balcon

Aujourd’hui, le balcon est un véritable atout dans un appartement. Non seulement, il permet d’avoir un accès vers l’extérieur et d’agrandir votre espace de vie mais également de passer des moments conviviaux, d’avoir une vue imprenable sur le paysage et même de réaliser un petit jardin pour les amoureux de la nature … Le balcon est devenu un critère très important pour les personnes vivants en appartement. La crise sanitaire liée au covid avec le confinement a permis de prendre conscience de l’importance d’un coin de nature par l’aménagement paysager d’un balcon ou d’autres surfaces.

Que dit la réglementation ?

En tant que paysagiste, nous nous sommes posés la question, qu’est ce qu’il est légalement possible d’aménager sur son balcon. Provenant d’un constat qu’aujourd’hui une grande majorité de balcons sont très peu aménagée et végétalisée. Pourtant, il est tout à fait possible d’apporter un coin de verdure, d’aménager un espace de détente, un coin repas sur son balcon, la loi vous y autorise. Cette règlemention est parfois restreinte par le règlement de copropriété. C’est lui qui définit les conditions d’aménagement de votre balcon (vous pouvez le consulter facilement).

Aménager et végétaliser son balcon ?

Dans la grande majorité des cas, vous pouvez installer des pots, des jardinières, du mobilier sur votre balcon. Toutefois, le règlement exige au locataire/propriétaire de ne pas nuire à son voisin, de ne pas dégrader le bâtiment et de ne pas fixer le mobilier, les pots et autres contenants susceptible de tomber de la rambarde ou du garde-corps sur la voie public, et où votre responsabilité civile serait engagée pour tout dégât matériel ou blessure d’un usager lors de sa chute.

Les règles de sécurité

Pour du mobilier, jardinières, revêtement ou brise vue, vous êtes autorisés sauf si, il existe une restriction esthétique précisée dans le règlement de copropriété. Mais les gestionnaires de la copropriété vous l’aurez mentionnés lors de votre entrée dans l’ appartement. (Vous pouvez demander une autorisation ou installer du mobilier, jardinière … non visible depuis l’extérieur. Cela ne dégradera pas le visuel de l’immeuble qui est souvent la cause principale du refus d’aménagement d’un balcon même si nos conceptions paysagères préconçues sont plus esthétiques 🙂 )

Cependant, attention à quelques mesures de bon sens à appliquer qui reprennent les points précédents :

Agencement

  • Les balconnières devront être fixées et installées du coté intérieur de la rambarde.
  • Pour les pots et les jardinières, vous devrez faire attention lors des arrosages à ce que l’eau ne s’écoule pas chez votre voisin ou ne stagne au centre de votre balcon risquant une infiltration et une fragilisation de la structure. Pour éviter cela, des mesures simples sont à mettre en place. Utiliser des jardinières ou des pots avec une réserve d’eau intégrée, ne percer pas les fonds des pots mais adapter plutôt votre substrat ou installer des soucoupes. Pour une maitrise totale, effectuer les arrosages avec un arrosoir pour gérer la quantité d’eau mais aussi permettre une meilleur absorption de l’eau par le terreau et la plante.
  • Le brise vue ne doit pas dépasser la rambarde et sera solidement fixer à celle-ci (généralement 1,20m de hauteur)
  • L’ensemble de l’aménagement devra être inférieur à 350kg/m² qui est la charge réglementaire moyenne pour les ouvrages récents.
Mauvaises disposition des pots sur le balcon
Bonne disposition des pots sur le balcon en toutes sécurités

Végétalisation

  • Les plantes grimpantes et plus généralement les végétaux devront être entretenus pour éviter qu’ils ne s’étendent chez votre voisin (sauf selon un accord éventuelle).
  • Les végétaux ne devront pas grimper le long de la façade ni s’y propager (sauf autorisation précisée dans le règlement de copropriété, végétaliser une façade apporte un certain cachet et peu contribuer à réduire l’effet de serre) . Utiliser éventuellement un treillage pour les plantes grimpantes.

Ne prenez pas peur en lisant toutes ses mesures car tout relève du bon sens. Les végétaux se développent moins rapidement en pot et n’atteindront pas leurs tailles adultes. L’entretien par vos soins ou par des professionnels permet de maitriser leurs croissances et leurs expansions tout en leur donnant une forme adaptée.

Et pour le barbecue ?

Sur votre balcon, la réglementation vous autorise à organiser une fête. Vous avez le droit d’user librement de votre balcon tant que vous n’en faites pas un usage prohibé par la loi ou les règlements et que vous ne nuisiez pas à votre voisin. Vous êtes dans la légalité en organisant une fête ou un dîner et qu’en est-il d’un barbecue… ? Pour l’utilisation d’un barbecue, vous devez vous référer aux règlements de copropriété et/ou municipaux. Le barbecue électrique est en général autorisé mais ceux à gaz ou au charbon de bois sont souvent interdits (il faut se renseigner à la mairie ou dans le règlement de copropriété)pour des raisons de sécurité et de nuisances (d’où le choix d’un bon emplacement).

Barbecue sur le balcon

En savoir plus sur des sujets similaires

Une haie hivernale aux baies décorative

Créer une haie hivernale avec de sublimes baies décoratives, une haie ou un massif qui se transforme au fil des mois, de la floraison à la fructification, un feuillage évolutif qui change de couleur en fonction de la saison. Avec des baies colorées, rendez votre jardin attractif, dépaysant et original, sans fleurspour la dernière saison de l'année.

Comment planter des végétaux à racines nues

Vous avez des plantations à réaliser, l'achat de végétaux en racines nues est une alternative économique pour aménager votre jardin ! Cependant, les racines nues demandent une préparation adaptée et des précautions pour s’assurer d’une bonne reprise. C’est facile et accessible à tous, suivez les instructions étape par étape.

Pourquoi amender le jardin d’ornement ?

Amender son jardin d’ornement est essentiel pour une croissance optimale de vos arbres, haies, massifs, plates-bandes ! L’amendement va booster la croissance des végétaux au début du printemps. Nous préférons parler dans cet article des amendements organiques (compost, fumier ...), naturels, faciles à produire par vous même.

Comment mettre en place le paillage végétal ou minéral

Le paillage est un vrai avantage au jardin, un élément indispensable pour le paysagiste mais aussi pour vous qui entretenez votre jardin. Le paillage, appelé aussi paillis ou mulch, consiste à recouvrir le sol d’une épaisse couche de matériau organique ou minéral. Les choix sont divers et variés. Alors passez à l'action et mettez en place du paillage dans votre jardin, nous vous expliquons étape par étape son installation !

Laisser un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *